Produits et Compatibilité

Impact sur l'environnement et cycle de vie du produit

Dans la mesure où les exigences du marché et les développements technologiques le permettent, la société Scavolini cherche à introduire sur le marché des produits et des matériaux qui sont compatibles avec l'environnement.
Dans ce sens, la conception revêt une importance fondamentale, car elle est le premier outil permettant de contrôler et de limiter l'impact du produit sur l'environnement.

La société investit sans cesse dans ce domaine et dans ses fournisseurs afin d'élargir constamment ses connaissances en matière de durabilité environnementale.
De ces connaissances est née la procédure Ecodesign, qui fournit aux concepteurs les orientations pour développer un produit toujours plus ʺrespectueux de l'environnementʺ. De plus, la société a participé à un important projet européen du programme ʺLife Ambienteʺ (dénommé LAIPP). Ce projet avait pour principal objectif l'étude des Politiques Intégrées de Produit (IPP) du secteur cuisines, orienté tout particulièrement sur l'étude d' LCA (évaluation du cycle de vie) du produit.
Le projet s'inscrit dans la stratégie mise en place par les gouvernements européens pour promouvoir la croissance des produits durables, à travers un processus d'innovation continue qui évalue l'impact sur l'environnement du produit durant les différentes phases de son cycle de vie. Parmi les objectifs les plus novateurs du projet, citons l'expérimentation et la réalisation d'un Système de Management Environnemental orienté sur le produit, dénommé POEMS (Product-Oriented Environmental Management Systems), spécifiquement conçu pour favoriser l'intégration des politiques de développement produit avec la gestion environnementale du produit, à savoir une norme ISO 14000 orientée moins sur l'entreprise que sur chaque produit spécifique. La recherche continue Scavolini liée à l'Evaluation du Cycle de Vie du Produit (LCA) est la base de toute amélioration visant à réaliser des produits durables. Dans ce sens par exemple, elle est membre du Réseau Italien LCA , promu et coordonné par l’ENEA, dans le but de promouvoir l'échange d'informations, de méthodologies et de bonnes pratiques sur le statut et sur les perspectives des études de LCA.

Durée et fin de vie du produit

Les produits Scavolini sont conçus pour durer dans le temps. Cette caractéristique n'est pas un avantage seulement pour l'acheteur, mais aussi, bien entendu, pour l'impact sur l'environnement.
Ce facteur est en soi l'un des plus importants car un produit qui dure longtemps signifie automatiquement un moindre impact sur l'environnement. De plus, afin de permettre la fonctionnalité totale des produits dans le temps, Scavolini met à disposition des pièces de rechange sur le long terme, dans les finitions originales ou en tout cas dans les finitions assorties au produit.
Pour la gestion des produits au terme de l'utilisation, Scavolini conseille à ses consommateurs, dans son Manuel d'utilisation et d'entretien, de réutiliser le produit (ex. dans les résidences secondaires, garages, associations caritatives ou marchés de seconde main) et - si le produit doit être mis au rebut - de séparer si possible les composants qui peuvent être recyclés (bois, verre, aluminium, équipement électrique et électronique, etc.), facilitant ainsi le tri des déchets.
Presque tous les matériaux employés par Scavolini sont recyclables (pour produire de nouveaux matériaux ou pour produire de l'énergie).
Par cette simple activité de tri, il est possible de recycler (selon les compositions et le modèle de produit) 75-95 % des matériaux utilisés. Les bienfaits sur l'environnement issus du processus de recyclage de produits et matériaux ne doivent pas être établis seulement en termes de réduction et de valorisation des quantités de déchets produits, mais aussi en termes d'impact environnemental, comme l'économie énergétique et la moindre production de CO2. En effet, pour produire 1 kg d'aluminium recyclé, il faut environ 1 kWHd'énergie contre 13-14 kWh nécessaires pour produire de l'aluminium ʺviergeʺ ; le recyclage permet donc de réaliser une économie d'énergie de 95 %.

Emballages

Scavolini a choisi plusieurs voies pour minimiser l'impact des emballages sur l'environnement ; en voici quelques exemples :
- utiliser uniquement du carton recyclé (à savoir issu d'un nouveau traitement du papier et/ou du carton dans un nouveau cycle de production) et recyclable (utilisable pour produire de nouveau du carton).
- réduire le matériau employé, sans compromettre la protection totale du produit. Par exemple, pour remplir d'éventuels espaces vides, l'utilisation de sachets d'air écologiques qui remplacent le polystyrène.

Peintures

La société a déjà lancé l'utilisation de produits et de technologies qui réduisent l'impact environnemental lié à l'application de peintures sur les produits finis. Avec la collaboration de ses fournisseurs, Scavolini recherche sans cesse les meilleures solutions technologiques afin d'éliminer toute substance dangereuse. En particulier sont réduits au minimum les COV(Volatile Organic Compounds), qui font l'objet d'une surveillance constante au moyen d'essais en laboratoire, conformément aux standards sévères de la législation internationale LEED (GBC). L’exécution de ces tests permet d'en contrôler constamment les limites, d'évaluer les marges de réduction, de manière à adopter les processus offrant les meilleures prestations. La gamme Scavolini comprend plusieurs modèles qui, grâce aux nouvelles techniques de production, utilisent de très faibles quantités de peinture.

Panneaux écologiques

Scavolini utilise, pour la structure de toutes ses cuisines et de nombreux autres éléments, des panneaux écologiques Idroleb.

Ces panneaux sont exclusivement constitués de bois recyclé, ce qui contribue donc à ne pas abattre de nouveaux arbres. Ce matériau présente d'excellentes performances en termes de durée et de stabilité, mais il a également une grande valeur du point de vue de la protection de l'environnement. Le bois abandonné dans les décharges ou brûlé émet dans l'atmosphère des gaz à effet de serre, tandis que le bois recyclé les conserve en lui, ce qui limite l'impact sur l'atmosphère. À titre d'exemple : 1 tonne de bois recyclé évite l'émission dans l'atmosphère de gaz à effet de serre de 1,03 tonnes équivalent CO2 (la tonne équivalent CO2 est l'unité de mesure qui permet de peser l'ensemble des émissions des différents gaz à effet de serre qui ont différents effets sur le climat). Il suffit de penser que Scavolini utilise chaque année plus de 10 000 tonnes de panneaux de bois recyclé.

Cosmob Qualitas Praemium : Indoor Hi-Quality

Scavolini a toujours été attentive à la santé du consommateur, mais elle a encore renforcé cet engagement en recevant, pour ses cuisines, la certification « COSMOB Qualitas Praemium : Indoor Hi-Quality ». Cette certification permet de garder les émissions sous contrôle, en effectuant des vérifications périodiques et continues aussi bien sur le produit que sur le processus de production. Elle est indiquée par l'étiquette COSMOB, qui atteste la qualité et l'adéquation du produit en termes de faibles émissions de COV.

Formaldéhyde

Scavolini utilise, dans la structure de ses produits et pour de nombreux éléments, des panneaux caractérisés par les plus faibles émissions de formaldéhyde, une substance utilisée pour la production de nombreuses colles et résines, qui sont à leur tour utilisées dans l'usinage des panneaux de bois. Les panneaux produits de cette manière peuvent dégager dans l'environnement des molécules de formaldéhyde à l'état gazeux qui, en grandes concentrations, peuvent être nocives pour l'homme.

Bois

Outre ce qui a été dit sur les panneaux à base de bois, Scavolini accorde une attention particulière à l'utilisation des bois, afin d'éviter l'utilisation d'espèces en voie d'extinction, et préfère les bois issus de forêts contrôlées. En particulier, Scavolini respecte la ʺConvention de Washingtonʺ et le Règlement CE 338/1997, qui régit le commerce afin de garantir la protection et la conservation d'espèces menacées de la flore et de la faune sauvage.

Electroménagers

Conformément aux dispositions des normes européennes spécifiques, les électroménagers des cuisines Scavolini ne contiennent pas de substances dangereuses telles que le plomb, le mercure, le chrome hexavalent, le cadmium, les PBB (polybromobiphényles) et les PBDE (polybromobiphényléthers), particulièrement nocives pour l'homme et l'environnement. Dans sa gamme d'électroménagers, Scavolini promeut les appareils ménagers à haute efficacité énergétique, à savoir de classe A+, A++ et A+++ qui, en général, réduisent les consommations de 20-30 % par rapport aux modèles de classe inférieure.
Les classes énergétiques, également appelées classes d'efficacité, constituent la référence pour les consommations électriques des appareils ménagers, et sont indiquées sur l'ʺétiquette énergétiqueʺ.
Le nouveau tableau des consommations énergétiques, en vigueur depuis janvier 2012, se distingue par une échelle qui, en partant de la classe ʺDʺ, la classe indiquant les consommations les plus élevées, arrive jusqu'à la classe ʺA+++ʺ (classe indiquant des appareils ménagers avec des consommations extrêmement réduites). De plus, les nouvelles étiquettes contiennent d'autres symboles (faciles à comprendre) qui fournissent des informations complémentaires sur les prestations des produits.
Un autre aspect important dans le choix de l'électroménager est le niveau de bruit, en particulier pour les lave-vaisselle, les machines à laver, les hottes et les réfrigérateurs. Cette caractéristique figure également dans la nouvelle étiquette énergétique. La gamme Scavolini propose des électroménagers avec des niveaux de bruit très bas.
Toujours dans l'optique du respect de l'environnement et de la législation en vigueur, l'entreprise contribue, dans le cadre du rôle joué dans la filière de distribution, au respect de la Directive européenne 2002/96/CE qui régit la gestion des Déchets d'Equipements Electriques et Electroniques (DEEEE), comme les réfrigérateurs, les fours, les lampes, etc., à travers une série d'activités visant à gérer la collecte, le traitement et la récupération de ces déchets. D'un réfrigérateur d'environ 50 kg, on obtient des matériaux précieux comme : 30 kg d'acier, 3 kg de cuivre et d'aluminium, 1 kg de CFC, 13,5 kg de plastiques,1 kg de verre et 1,5 kg d'autres déchets destinés à l'élimination.

Accessoires

A l'intérieur de la vaste gamme de produits, Scavolini promeut une série d'accessoires indispensables pour ceux qui aiment vivre chaque espace de leur maison, dans le respect total de l'environnement.
Citons par exemple :

  • lumières avec la nouvelle technologie à LED qui, pour le même éclairage, permettent de réaliser d'importantes économies d'énergie par rapport aux lumières traditionnelles ;
  • systèmes de filtrage de l'eau avec des robinets intégrés qui permettent l'utilisation plus agréable de l'eau potable à la place de l'eau en bouteille. Cela permet un moindre gaspillage de ressources (et moins de transports) et la réduction des déchets des bouteilles, outre le confort d'avoir de l'eau à la maison sans avoir à la transporter;
  • robinets avec brise-jet, qui permettent de réduire la consommation d'eau utilisée ;
  • robinets en acier qui ne dégagent pas de substances nocives et robinets à faible teneur en plomb.
  • poubelles de divers types, dimensions et nombres de compartiments pour le tri des déchets ;

Législation environnementale

Scavolini a toujours veillé à respecter les législations environnementales applicables à ses activités d'entreprise, et à la réalisation de ses produits.
Citons en particulier :

  • Respect, en ce qui concerne les matériaux à base de bois employés, de l'Arrêté Ministériel du 10/10/2008 en matière d'émissions de formaldéhyde (voir également la section ʺPanneaux E1 et F****ʺ) ;
  • Respect des prescriptions du Règlement n° 1907 du 18/12/2006, appelé ʺRèglement REACHʺ (acronyme de Registration, Evaluation, Authorisation of Chemicals), qui introduit un système intégré pour l'enregistrement, l'évaluation, l'autorisation et la restriction des substances chimiques. A cette fin, entre autres activités, est vérifiée la présence éventuelle de substances dangereuses SVHC (Substances of Very High Concern) et gérée la communication correspondante au client en présence de quantités supérieures à 0,1 % (poids/poids), en vertu de l'Art. 33 ;